EcoleThematiqueVu_pas_vu_2017_CRENAU_CNRS_Vdom_Web_1.pngCNRS_International_quadri.jpg   AAU_CRENAU_1.png   IGN     Centrale Nantes      Réseau international Ambiances        IMU      Gdr_MAGIS_cnrs_1.png    logo_liris.png

Objectifs

L’école thématique CNRS “Vu - pas vu 2017” se déroulera du 23 au 27 octobre 2017.

Cette école abordera la thématique des analyses de visibilité portant sur la morphologie urbaine. Il s’agit de considérer les différents types d’analyse dans un sens large, cela peut concerner les analyses de saillances paysagères, les analyses de vues depuis le sol ou de vues du soleil et du ciel. Ces analyses peuvent être automatiques ou manuelles, in situ ou plongées dans un univers numérique.

L’objectif de ces journées est de permettre aux communautés provenant de différents domaines (architectes, géomaticiens, géographes, informaticiens, etc) de se rencontrer pour échanger sur les méthodes proposées par ces domaines autour d’un même objet commun. Pour illustrer et discuter les méthodologies, différentes méthodes proposées pendant la semaine seront appliquées sur une zone d'étude commune sur laquelle un travail de groupe sera mené autour d'une problématique d'aménagement.

Enjeux

L’analyse des paysages urbains représente un enjeu essentiel pour étudier les implications du développement urbain que ce soit pour évaluer des indicateurs environnementaux, pour mesurer l’influence de la forme urbaine sur ses usagers ou pour comprendre l’organisation des structures de la ville. Pour mener ce type d’analyse, il existe une grande variété d’approches s’appuyant sur des méthodes d’évaluation de la visibilité telles que : les facteurs de vue du soleil comme révélateur du droit au soleil, les ouvertures et vues du ciel comme squelette/indicateur de densité sensible du front bâti immédiatement environnant, l’analyse de skylines comme dimension du paysage urbain, etc. Toutes ces méthodes ont été identifiées, dans l’état de l’art, comme outils performants de régulation morphologique dans le cadre du projet urbain. Aujourd’hui des avancées conséquentes ont été réalisées dans le champ de la vision par ordinateur, de la “visual analytics” et de la géomatique qui laissent penser qu’une convergence entre les outils informatiques et les méthodes d’analyse in situ (dans le domaine de l’architecture, de l’aménagement et de l’urbanisme et de la géographie) est possible. Ces avancées sont complétées par la disponibilité croissante de données fines représentant notamment l’espace en 3D. Pour favoriser le rapprochement des communautés, identifier, délimiter et structurer ce nouveau champ de connaissances, une mobilisation des acteurs s’impose qui justifie qu’une école thématique soit organisée impliquant les acteurs du domaine.

 

 

Public

L'école est pluridisciplinaire et s'adresse a un public varié.

Elle peut concerner les chercheurs et étudiants-chercheurs en aménagement et architecture intéressés par l’analyse morphologique de la ville et les chercheurs et étudiants-chercheurs en informatique intéressés par ces questions.

   

Actualités

Personnes connectées : 1